Coach en développement personnel, hypnothérapeute, énergéticienne, numérologue, professeur de yoga, cartomancienne, auteur

Catégorie : développement personnel Page 1 of 7

quelles sont les consequences des mémoires transgenerationelles sur notre vie?

Il vous arrive peut-être de constater que la vie que vous menez n’est pas toujours la votre, que certaines peurs sont innées sans que vous en connaissiez la cause, que des phénomènes se répètent ou que malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à avancer dans votre vie pour atteindre vos buts?

Les mémoires transgénérationnelles en sont très probablement à l’origine.  Celles-ci concernent les secrets et traumas de votre propre lignée familiale mais aussi ceux du collectif. De là découlent des injonctions et des croyances qui nous autobloquent sans que nous en ayons conscience et sans savoir pourquoi

Ainsi, on peut comprendre pourquoi quelqu’un qui fait beaucoup d’efforts pour s’en sortir ne parvient pas à avoir de meilleur statut social que ces parents. Inconsciemment et par loyauté familiale demeure l’injonction qu’on ne doit pas avoir mieux que ses parents, probablement parce que nos lignées ont tout perdu et le traumatisme a été tel qu’il en découle cette injonction inconsiente

Comprendre la façon dont nous pouvons hériter des mémoires de nos ancêtres peut parfois être difficile à comprendre. Je ne rentrerai pas dans les explications relatives au fonctionnement de la cellule car il me faudrait faire de plus amples recherches sur ce point mais il est déjà possible de comprendre que les croyances populaires, les conditionnements de la société et le non verbal des parents peuvent nous conditionner inconsciemment. Par ailleurs, j’émets pour ma part l’hypothèse que l’eau transporte l’information (n’hésitez pas vous informer sur les expériences de masaru emoto pour avoir un éclairage sur ces sujets) et celle-ci nous constitue majoritairement, dès la conception puisque nous baignons dans le corps de notre mère. De plus, la psychogénéalogie nous apprend que nous pouvons hériter des problèmes émotionnels de nos parents et de leurs attentes à partir de 9 mois avant la conception jusqu’à 9 mois après la naissance (jusqu’à 3 ans aprsè selon Salomon Sellam), car nous sommes la projection de nos parents et de nos ascendants

Autrement dit et pour résumer, nous pouvons hériter de l’inconscient collectif, de l’inconscient familial, du co-inconscient familial, des injustices de l’arbre familial, des dettes insconscientes, des syndrômes anniversaires, du syndrôme du gisant, de l’imitation insconsciente d’un de nos aïlleuls, des secrets de famille…

Il n’est pas toujours facile d’identifier l’origine exacte des maux que nous portons mais fort heureusement, il n’est pas toujours utile d’en déterminer précisément l’origine. Aussi, vous pouvez faire vos recherches généalogiques et déterminer des dates et évènements clefs de votre arbre mais ce travail est fastidieux et finalement pas aussi précis car on ne peut tout savoir avec de simples dates.

C’est pourquoi il est surtout important de déterminer les problèmes récurrents dans votre vie de façon de façon à ce que l’on puisse vous en libérer sans qu’il soit  nécessaire de retrouver l’évènements précis et lointain qui en est à l’origine

Tel est l’enjeu car, pour être bien avec soi-même et être vraiment aligné (seule condition du succès et de l’épanouissement), il est nécessaire de nous libérer de ce qui ne nous appartient pas pour se réapproprier qui nous sommes.

Je creuserai toutes les pistes que je viens d’évoquer dans des articles ultérieurs, en espérant que certaines choses pourrons vous aider si vous êtes dans une démarche de développement personnel. En attendant, n’hésitez pas à me faire part de vos schémas répétitifs et autres blocages en commentaires et n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’une consultation pour libérer vos mémoires transgénérationnelles ou karmiques 

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter

Amélie BRUDER

Coach en dévéloppement personnel, numérologue, énergéticienne, hypnothérapeute, professeur de yoga

Les 7 étapes de l’acceptation

Dans un précédent article de mon second blog, je vous expliquais qu’accepter ce qui nous arrive est la meilleure chose qui soit car dans le cas contraire, nous restons contrarié et sans pouvoir face à des choses que nous ne voulions pas et qui ne nous plaisent pas.

Or, se rendre malade est inutile car d’une part, nous n’avons aucune prise sur ces choses et d’autre part, peut-être que nous n’avons finalement pas ce que nous souhaitions tout de suite parce que ce n’est pas pour nous et qu’il y a mieux ensuite, sur un autre chemin, chose que nous ne vérifierons qu’ a posteriori

 

Je ne reviendrai pas sur ce que j’ai expliqué dans l’article et la vidéo. Aujourd’hui, je souhaite aller plus loin et vous expliquer les différentes étapes par lesquelles vous devez passer pour arriver à l’acceptation car pour certain, cela n’est pas simple

Elisabeth Klüber-Ross a présenté différentes étapes par lesquelles il faut passer pour accepter un deuil mais de manière générale, ces étapes sont applicables à toute situation nécessitant une acceptation (rupture, problème professionnel…), condition sine qua none pour ne plus être affecté par le passé et pouvoir avancer dans la vie

1- le choc

Nous sommes choqués lorsque nous apprenons des choses invraissemblables qui ne correspondent pas à notre perception de la réalité ou lorsque nous n’obtenons pas ce que nous souhaitions alors qu’on était persuadé qu’on le voulais voire qu’on allait l’obtenir. Ce choc peut être apparenté à de la sidération (phénomène que j’ai expliqué dans l’une de mes vidéos)

2- le déni

Vient ensuite le déni: on nie et rejette en bloc la réalité qui se présente à nous

3- le marchandage et la colère

Si l’on arrive à sorti du déni, on entre dans la colère avec des envies de vengeance ou l’on peut se mettre à marchander avec soi-même pour compenser notre vide intérieur

4- La tristesse

Vient ensuite la tristesse voire la désespérance car on ne sait plus trop vers quel chemin se tourner face à la perte de ce que l’on pensait être acquis ou la perte du chemin que l’on epnsait prendre

5-La résignation

Si vous avez tout essayé pour revenir à vote situation antérieure et que vous n’y êtes pas parvenu, vous pouvez alors vous rendre à l’évidence et vous résigner

6- L’acception

Vient alors enfin l’acceptation. On comprend enfin que l’avenir n’est peut-être pas si noir et qu’il y aura de nouvelles perspectives

7-La reconstruction

On peut alors enfin envisager d’aller de l’avant, vers des pistes que l’on n’avait pas envisagées. Ce qui ne nous a pas tué nous a rendu plus fort et nous pouvons aussi prendre conscience des ressources qui sont en nous. On va alors même vers plus de confiance en nous

Besoin d’aide pour faire votre deuil ou libérer vos mémoires transgénérationnelles ou karmiques?

Nhésitez pas à me consulter!

Cet article vous a plu? N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter!

Amélie BRUDER

Coach sportif et développement personnel, Professeur de yoga, Energéticienne, Hypnothérapeute, auteur

Découvrez mon livre “ouvrir les portes de votre intuition”

choisir la peur ou suivre son coeur

choisir la peur ou suivre son coeur?

Chacun aspire à avoir une vie meilleure mais pour atteindre son but, il faut travailler sur soi pour savoir qui on est vraiment et savoir s’écouter afin de faire le bon choix sur le chemin

Ceci nécessite donc de guérir nos blessures et de s’affranchir de nos conditionnements car ce sont eux qui nous font souvent faire les mauvais choix. C’est le cas notamment du sentiment de peur, que notre mental choisi souvent de suivre en raison d’une pseudo-logique et pseudo sécurité qui n’existe nulle part en réalité

Au contraire, si l’on s’écoute et que l’on s’affranchit de la peur, nous choisirons de suivre notre intuition qui est guidée par notre coeur et ce dernier choisit toujours ce qui sera le mieux pour nous au contraire du mental

Choisir de s’écouter vous fera faire des choix irrationnels que votre mental réfutera immédiatement car la voie choisie sera estimée comme suicidaire, peut sécurisante et pourtant c’est la meilleure et elle vous amènera au succès.

Pour illustrer ces propos e vais vous partager des témoignages par rapport à ce que j’ai expérimenté

Il m’est arrivé d’habiter un endroit qui ne me convenait pas et où les conditions de logements étaient inadmissibles mais malgré mes recherches, je ne parvenais pas à trouver quelque chose ailleurs, jusqu’au jour où l’indescence était à son comble et, complètement à bout, j’ai donné mon préavis alors que je n’avais toujours pas d’autre logement: et bien c’est précisément parce que j’ai pris cette décision que la solution est arrivée:  un airbnb s’est rapidement présenté à moi afin de faire le relai entre ce logement et un nouveau logement que j’ai trouvé rapidement.

Si je n’avais pas laissé de place en fermant la porte à ce dont je ne voulais plus, j’aurai sans doute eu du mal à trouver cette opportunité. Ce que j’ai fait était pourtant complètement fou mais c’est ainsi que j’ai pu avancer, en écoutant mon coeur. Tant que je suivais la voie a priori plus sécurisante, je ressassais que je n’aimais pas mon logement et je pensais toujours à ce logement, je ne pouvais rien attirer d’autre

J’ai eu une situation similaire pour le travail: je n’ai pu être sur la piste de quelque chose qu’à partir du moment où j’avais posé une date de fin dans ma tête. Une fois encore, j’ai du tout faire à l’envers de ce que la logique aurait voulu.

Récemment encore, j’ai été amenée à refaire ce choix, les choses sont en cours de résolution mais je suis persuadée que c’était le bon car c’était ce que voulais mon coeur, je vous tiendrai informé de la suite

Mais comment franchir le pas et s’affranchir de la peur?

Comment vaincre la peur?

Vous l’avez compris, la peur est un sérieux frein à la réalisation de soi et provient souvent de notre mental. Pour ma part, lorsque je dois faire le choix d’avancer mais que cela me parait risqué j’affronte ma peur, tout simplement. J’imagine que ce que je redoute arrive et me dis « si ça arrive, qu’est ce que tu fais »? et j’envisage tout simplement une solution et dès lors, ma pur est dépassée d’autant que je suis consciente que le pire n’est jamais certain et que je n’irai probablement pas vers le scénario le plus noir et si c’est le cas, j’ai la solution alors pourquoi avoir peur? Mieux vaut foncer et écouter son coeur!

Pour conclure, je pense que vous avez compris qu’il est nécessaire de s’affranchir des peurs liées à la vie matérielle et de s’écouter pour pouvoir avancer. Cela n’est pas rationnel a priori et pourtant, si quelque chose vous insupporte, il convient d’y mettre fin et de ne plus vous torturer si vous voulez avancer. Telle est la règle: suivre son coeur et ignorer la peur

Amélie BRUDER

Hypnothérapeute, énergéticienne, coach sportif et développement personnel, professeur de yoga, auteur

Cet article vous a plu? Inscrivez-vous à la newsletter!

Envie de développer votre intuition? N’hésitez pas à  jeter un oeil à mon livre « ouvrir les portes de votre intuition »

Comment établir une liste de gratitude?

Le pouvoir de la gratitude est immense: il nous permet d’entrainer dans le cycle vertueux de la positivité et d’attirer de plus en plus de bonne chose dans notre vie (n’hésitez pas à consulter mon article sur le pouvoir de la gratitude)

Pourtant, nous avons tendance à ne plus voir ce qui est sous nos yeux et dire merci pour tout ce que nous avons déjà

C’est pourquoi je vous propose un article afin d’apprendre à établir une liste de gratitude

Faites le point sur tout ce que vous avez déjà

Nous avons pour la plupart un toit, à manger, des amis…etc mais nous ne sommes même pas reconnaissant de toutes ces choses tant elles nous semblent acquises et que l’on nous a appris à en vouloir toujours plus. Pourtant, ces choses sont considérable tout comme le fait de voir de beaux paysages de nature, le fait d’être en bonne santé et de se sentir bien. Certes, l’on aimerait des choses ou d’autres choses dans notre vie mais nous avons déjà tant de choses pour lesquelles nous pouvons dire merci. Je ne vous ai donné que quelques exemples mais je suis sûre qu’en faisant le point vous en trouverez bien d’autres

Rédiger de façon positive comme si vous aviez déjà

Une fois que vous avez fait le point, écrivez en toute conscience « je remercie l’univers pour …. » et écrivez ce que vous avez ou aimeriez comme si vous aviez déjà en vous laissant envahir de joie et de gratitude

Surtout ne ressentez pas le manque, soyez heureux pour ce que vous avez déjà

Faire de la gratitude une habitude

Vous pouvez tenter d’établir la liste régulièrement mais au fur et à mesure apprenez à dire merci tous les jours, pour la moindre petite chose en l’appréciant et au fur et à mesure, vous aurez de plus en plus de raison d’exprimer votre gratitude: vous avez enfin un jour de repos après un travail acharné? ditez merci! Vous avez la chance de contempler un paysage magnifique? dites merci! tout simplement

Autre article en rapport: dire merci: le pouvoir de la gratitude

Cet article vous a plu? 

N’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et développement personnel, Professeur de yoga, énergéticienne, Hypnothérapeute, auteur

Envie de développer votre intuition? N’hésitez pas à  jeter un oeil à mon livre « ouvrir les portes de votre intution »

5 autoblocages à éradiquer pour avancer dans votre vie

Les autoblocages sont des croyances limitantes inconscientes qui nous empêchent de faire telle ou telle chose et bien souvent d’améliorer notre vie

Nous allons en analyser 5 ensembles et voir de quelle façon il est possible de nous en débarasser

1° l’herbe est plus verte ailleurs

Parce que nous avons tendance à nous baser sur les apparences, nous pensons que l’herbe est plus verte ailleurs. Par exemple, que la vie est plus facile ailleurs, que la vie du voisin est plus facile…etc

Supposons que vous vouliez développer un projet, il vous sera impossible de le faire avec une telle croyance car votre inconscient vous suggérera que cela est peine perdue puisque le dit projet se développerait plus facilement ailleurs

Bref, il est utile de prendre conscience que cette croyance n’a pas lieu d’être si vous souhaitez avancer dans la vie

2° se sentir inférieur

Nous avons parfois tendance à nous diminuer face à ceux qui semblent réussir leur vie avec succès. Or, une fois encore, ceci n’est qu’apparence mais pour la combattre, il peut être intéressant de savoir d’où elle vient. Ne vous aurait-on pas comparé lorsque vous êtiez enfant? Si c’est le cas, votre inconscient aura peut-être gardé l’idée que le voisin fait toujours mieux que vous. Pour vous en débarasser, prenez conscience du fait que ce n’est pas le cas et gardez en tête que vous faites de votre mieux avec ce que vous avez. Et surtout, n’oubliez pas que les apparences sont trompeuses. En effet, on pense parfois que le voisin réussi mais s’il ne réussissait pas, il ne le vous montrerait pas, tout simplement.

3° croire que ce que l’on veut est impossible

Vous avez des objectifs mais ils vous semblent inatteignables avant même de les poursuivre parce que votre mental le suggère. Or, quel que soit l’état de l’économie ou que sais-je d’autre que le mental vous suggère, sachez que si votre projet vous correspond et doit marcher, il marchera quoi qu’il arrive et quel que soit le contexte alors lancez-vous sans vous autobloquer, suivez tout simplement votre coeur. Du reste, si vous avez déjà tenté quelque chose et que cela n’a pas marché, vous ne devez pas rester sur un sentiment d’échec et nous allons voir pourquoi avec le point suivant

4°   croire qu’on n’y arrivera jamais

Vous avez peut-être essayé de mettre des choses en place et cela n’a pas marché mais vous ne devez pas rester sur un sentiment d’échec. En effet, parfois les choses ne fonctionnent pas simplement parce que le chemin n’est pas pour nous ou alors, il requiert des connaissances ou compétences que vous n’aviez pas encore et dans ce cas, l’échec n’est pas un échec mais une expérience qui vous permettra de tirer les leçons qui vous permettront de réussir la prochaine fois. Il est rare de réussir tout de suite ce que l’on souhaite mais pour y arriver, vous devez être clément avec vous et tirer les leçons de votre expérience

5° croire que l’on n’a pas de chance

Si cette croyance est très ancrée, il y a des chances pour que vous n’en n’ayez toujours pas alors changez votre état d’esprit car le négatif attire le négatif. La chance se travaille et je vous invite à savoir pourquoi dans mon article comment travailler sa chance. Du reste, si cela est fait et que les période néfastes perdurent, vérifiez peut-être que vous n’avez pas fait de voeux dans une vie antérieure ou que quelque chose ne vous à pas été transmis via la mémoire cellulaire

En conclusion, il est fondamental d’identifier et d’éradiquer vos autoblocages car s’ils persistent, vous ne pourrez avancer dans votre vie. Une simple observation de ce qui vous arrive peut suffire et dans le cas contraire, vous pouvez tout simplement vous faire accompagner en développement personnel.

Cet article vous a plu? 

N’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter!

Amélie Bruder

Coach en développement personnel, Professeur de yoga, énergéticienne, Hypnothérapeute, auteur

Découvrez mes affirmations positives pour réussir vos projets

podcast affirmations positives

Identifier et éliminer les croyances limitantes

Les croyances limitantes sont des croyances qui nous empêchent d’avancer dans la vie car elles nous empêchent de rêver ou d’entreprendre. Il s’agit de fausses idées sur nous même ou sur la vie qui vont limiter notre potentiel et potentiel d’action

Pourtant, comme indiqué, ce ne sont que des croyances, VOS croyances, qui ne reflètent pas la réalité mais votre réalité. Aussi, le bonne nouvelle est que l’on peut changer sa façon de voir le monde.

Cependant, ceci n’est pas une tâche aisée car il s’agit de se rendre compte que nous sommes dirigé par nos croyances. Puis, il nous appartient de les corriger mais celles-ci sont parfois bien ancrées car on les a acquises aux grès de blessures, traumatismes, échecs, formatage de la société…..

Cependant, difficile ne veut pas dire impossible. Voyons donc comment faire pour les identifier puis pour les éliminer de notre quotidien

Identifier ses croyances limitantes

Celles-ci sont souvent négatives. Il vous appartient d’y faire attention et de les identifier. Par exemple, si vous avez un projet mais que vous ne le mettez pas en place parce que vous trouvez des objections a priori valables, il y a peut-être en réalité des croyances limitantes qui se cachent derrière ces objections. Pourquoi ne mettez-vous finalement pas votre projet à exécution? qu’est-ce qui vous freine en réalité?

Il vous appartient de vous le demander. Néanmoins, pour vous aider, voici quelques exemples de croyances limitantes:

Je ne suis pas capable,

je ne mérite pas,

je ne suis pas assez….,

je suis trop….,

je n’y arriverai jamais,

ce n’est pas réaliste,

ce n’est pas possible,

je n’ai pas assez d’argent,

…..il en existe plein d’autres mais il est difficile de faire un inventaire complet. Ce que vous devez retenir, c’est que dès que quelque chose ne peut être mis à exécution lorsqu’il dépend de vous, c’est que quelque chose vous gêne en réalité, vous vous autolimitez

 

Comment les éliminer?

Une fois que vous avez identifié vos croyances limitantes, il vous appartient de vous en débarrasser en changeant votre façon de voir les choses. En avoir pris conscience est une première étape mais vous pourrez ensuite avancer en utilisant des affirmations positives car celles-ci remplaceront vos croyances négatives en croyances positives et motivantes (V. mon article https://amelie-bruder.com/quest-ce-que-les-affirmations-positives/ pour en savoir plus). Du reste, il vous faudra peut-être persévérer jusqu’à ce que vos pensées négatives soient bel et bien remplacées par une nouvelle façon de voir les choses. Enfin, s’il vous est possible de vivre ce qui vous semblait impossible, cela vous permettra d’expérimenter et de vérifier que ce que vous pensiez impossible est bien possible, ce qui vous aidera d’autant plus à y adhérer

autre article en rapport : https://amelie-bruder.com/developpement-personnel-comment-demarrer-un-travail-sur-soi/

Amélie BRUDER

Hypnothérapeute, énergéticienne, coach sportif et développement personnel, professeur de yoga, auteur

Cet article vous a plu? Inscrivez-vous à la newsletter!

N’hésitez pas à découvrir mes affirmations positives pour réussir vos projets

podcast affirmations positives

Qu'est ce que la sidération psychique

Qu’est ce que la sidération psychique?

C’est un mécanisme de défense du cerceau face à un évènement traumatisant. La personne peut être figée, prostrée, en état de choc. c’est le cas lorsque l’on est face à un danger qu’on ne peut fuir ou dans le cas d’une mise en scène

Sidération psychique face à un danger qu’on ne peut fuir

Le cerveau va mettre en place un mécanisme de fuite pour éviter le danger.

L’amygdale du cerveau va produire les hormones du stress (dont le cortisol et l’adrénaline) et il y aura contraction musculaire et augmentation du poult pour fuir le danger.

Toutefois, il existe des situations dans lesquelles la fuite n’est pas possible. Dans ce cas, le cerveau, complètement dépassé par l’excès d’hormone fera produire des hormones pour court-circuiter le mécanisme de fuite. C’est le cas en produisant de la morphine et de la quétamine.

Si la situation est particulièrement importante, la personne pourra même être en état de dissociation c’est-à-dire que la situation est si horrible qu’elle la regardera comme un spectateur extérieur en refusant de la vivre, ce qui explique les trous de mémoires car dans ce cas, c’est la mémoire traumatique qui a pris le relai

Mais la sidération psychique ne se produit pas que dans de telle situation. Elle peut aussi se produire si l’on est face à une mise en scène.

Sidération psychique en cas de mise en scène

Il s’agit du cas de situations où une personne tient des propos rassurant alors que son non verbal ou des évènements extérieurs laisse penser qu’il y a danger. Dans ce cas, le cerveau passe son temps à se poser des questions en se demandant quelle est la réalité, la personne reste confuse

Conclusion: Dans tous les cas, les personnes sont confuses et perdues et ne peuvent plus réfléchir raisonnablement, c’est un mécanisme de protection

Cet article vous a plu? 

N’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et développement personnel, Professeur de yoga, énergéticienne, Hypnothérapeute, auteur

Envie de développer votre intuition? N’hésitez pas à  jeter un oeil à mon livre « ouvrir les portes de votre intution »

Quelle est la différence entre la nuit noire de l’âme et la dépression?

On se sent extrêmement mal lorsque l’on traverse une nuit noire de l’âme ou une dépression et pourtant, elles sont toutes deux des réalités bien différentes!

Focus sur chacune d’elle et les moyens d’en sortir

La dépression

Lorsque l’on déprime, on n’a plus de goût a rien. On peut se sentir très fatigué au point de devoir rester alité et l’on se coupe du monde. On peut également se sentir à cran et d’être de compagnie peu agréable

En réalité, nous ne trouvons pas de sens à notre vie et rien ne semble combler notre vide intérieur et nous faire plaisir. On fait un travail pour vivre. A quoi bon?

Dans cette situation, nous sommes néanmoins en mesure de guérir car la dépression résultera avant tout d’un déséquilibre bio chimiques, d’un épuisement ou d’une maladie.

L’absence de sens dans notre vie est présent mais on peut néamoins sortir de notre situation sans forcéménet avoir dû changer notre regard sur notre essence

Nuit noire de l’âme

Lorsque nous traversons une nuit noire de l’âme, il est par contre difficile de soritr de cette situation sans avoir opéré un énorme changement sur nous-même. Bien souvent, elle nous fait traverser des évènements importants qui pourront nous plonger dans un état dépressif mais ce n’est que par un travail profond et une reconnexion à soi qu’il sera possible de ré-avancer dans la vie  (n’hésitez pas à en savoir davantage en consultant mon article sur la nuit noire de l’âme )

Comment sortir de la dépression

Du repos et des traitements vous y aiderons tout en retravaillant votre façon de voir les choses mais cela n’entrainera pas forcément de remise en cause du mode de vie matérialiste et de vos croyances

Comment sortir de la nuit noire de l’âme

Celle-ci passera par un travail très profond sur vous-même et une remise en cause de l’agoe et de vos croyances (n’hésitez pas à savoir davantage en consultant mon article sur la nuit noire de l’âme)

autre article en rapport https://amelie-bruder.com/comment-sortir-dune-nuit-noire-de-lame/

Cet article vous a plu? 

N’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et développement personnel, Professeur de yoga, énergéticienne, Hypnothérapeute, auteur

Envie de développer votre intuition? N’hésitez pas à  jeter un oeil à mon livre « ouvrir les portes de votre intution »

9 neufs types d'intelligences

9 neufs types d’intelligences

Dès le plus jeune âge, l’éducation nationale vous fait croire qu’il n’y a que les maths et le mental qui compte. Or, si vous n’êtes pas doué dans ces matières, vous êtes loin d’être nul comme la société nous l’a fait croire. Vous êtes sans doute doté d’autres types d’intelligences qui ne sont honteusement pas mise en avant dans le monde que nous avons connu jusqu’à présent.

Découvrons ensemble les 9 types d’intelligence mises en évidence par Howard Gardner

1- l’intelligence linguistique

Elle correspond au fait de manier le langage et d’utiliser les bons mots pour se faire comprendre. Elle a trait à la communication

2- L’intelligence logico-mathématique

Elle permet de penser dans l’abstrait, de calculer. Elle permet d’analyser les causes et les conséquences.

3- L’intelligence corporelle et kinesthésique

Elle correspond aux facilités à utiliser son corps pour exécuter des mouvements. Elle demande de l’agilité et de la coordination

4- L’intelligence spatiale

C’est la capacité à visualiser et mémoriser des images, la capacité à se situer dans l’espace

5- L’intelligence interpersonnelle

Elle permet de comprendre ce que vivent les autres et d’agir en conséquence. Elle se retrouve souvent chez les personnes empathiques

6- Intelligence musicale et rythmique

C’est la capacité à comprendre et apprendre le langage musical

7-L’intelligence intrapersonnelle

C’est la capacité à décrypter ses propres émotions et à plonger à l’intérieur de soi

8- L’intelligence naturaliste

C’est la capacité à observer la nature et à apprécier la nature et le vivant

9- L’intelligence existentielle

Elle permet de se questionner sur le sens et l’origine des choses

Avez-vous trouvé la ou les intelligences dont vous êtes dotés?

Amélie BRUDER

Hypnothérapeute, énergéticienne, coach sportif et développement personnel, professeur de yoga, auteur

Cet article vous a plu? Inscrivez-vous à la newsletter!

Envie de développer votre intuition? N’hésitez pas à  jeter un oeil à mon livre « ouvrir les portes de votre intuition »

Comment sortir d’une nuit noire de l’âme

Qu’est-ce que la nuit noire de l’âme?

Le terme de nuit noire de l’âme a pris de l’expansion depuis ces dernières années avec la montée de l’éveil spirituel. Elle consiste en une période très difficile que nous traversons dans notre vie afin nous ré-aligner avec nous-même et  retrouver notre chemin spirituel

En effet, la société moderne nous apprend à vivre en conformité avec son modèle, ce qui nous empêche d’être nous-mêmes. Nous devons nous construire un personnage qui sera capable de vivre en adéquation avec le système et son  système de croyance en nous reniant.

Nous y vivons depuis l’enfance, des signes nous alertent pour nous faire comprendre que nous ne sommes pas heureux mais les croyances sont telles que nous persévérons sur le chemin, nous nous acharnons à être un métier, une position ou que sais-je encore mais pas en étant la personne que nous sommes réellement. Ceci a pour résultat de nous faire traverser un chemin semés d’embûches. Ces signes seront nombreux pour nous faire comprendre que nous ne sommes pas sur le bon chemin queles portes finiront par se fermer définitivement  si nous refusons de le voir!

Ceci peut se traduire par une perte d’emploi ou tout autre évènement suffisamment grave pour nous forcer à nous isoler et nous interroger sur nous-mêmes, nos croyances, notre chemin de vie……

C’est une période très difficile qui peut être courte ou durer des mois voire des années. Tout dépend du temps que vous prendrez à comprendre que vous faites fausse route et à retrouver qui vous êtes vraiment. Une fois que cela est fait, les portes commenceront à se réouvrir miraculeusement sur le nouveau chemin que vous déciderez de prendre et qui correspond à votre vraie nature.

Pour vous aider à mieux saisir cela, je vais vous donner mon exemple personnel:

Etant enfant, j’étais accro à la danse et ouverte à la spiritualité mais la société m’a fait croire que ce n’était pas un métier et qu’il fallait absolument avoir une position sociale et de l’argent pour réussir sa vie. J’ai donc pris le chemin de très hautes études de droit (doctorat et diplôme d’avocat avec tous les sacrifices que cela suppose personnellement et financièrement) dont la noirceur ne correspondaient pas à ma vraie nature. Je me sentais toujours mal en compagnie de ceux qui exerçaient dans ce domaine mais comme je réussissais mes examens, je décidais de m’acharner jusqu’au doctorat et l’avocature alors que je ne cessais de me sentir mal, de constater des injustices et le fait que l’on me mettait des bâtons dans les roue spar jalousies….etc

De nombreux signes me montraient que je n’étais pas heureuse mais mon ego et mes croyances m’empêchaient de les voir jusqu’au jours où les portes se sont fermées définitivement avec la crise de 2009. Je n’ai pas eu le poste que je méritais à l’université ni en cabinet d’avocat d’affaire car ces derniers étaient tous impactés. Mais je ne trouvais pas non plus de travail par ailleurs car on me considérait comme trop diplômée!!!???

J’ai donc tenté de m’acharner quelque temps malgré les difficultés financières et les problèmes de santé que cette situation néfaste avait sur moi jusqu’à faire un burn out qui me confortais dans l’idée qu’il fallait mieux rejoindre des milieux moins malsains. J’ai donc tenté une reconversion comme coach sportif mais là encore, les obstacles étaient nombreux, je croisais de nombreuses personnes jalouses qui me mettaient des bâtons dans les roues. Les difficultés financières aidant, j’ai donc dû retourner vivre chez mes parents car entre temps, j’avais finis par trouver un poste d’hôtesse d’accueil à Paris qui ne suffisait pas à couvrir mes charges. Avec le peu de chômage que j’avais, je décidais de faire une formation de coach en suisse pour y travailler. J’ai emprunté et usé la voiture de mes parents pour faire de nombreux aller-retours entre le nord et la suisse pour finir par ne pas y travailler car je n’étais pas frontalière.

Ma dépression ne faisait qu’augmenter car tous les chemins me semblaient fermés, je ne voyais pas commnt m’en sortir un jour dans la vie et culpabilisais d’être ainsi à la charge de mes parents car tout ce que trouvais comme travail était des missions d’interim d’hôtesse d’accueil. Pourtant, j’avais la conviction que j’étais faites pour dispenser des cours de sport mais la voie était fermée en France.

Les choses n’ont commencé à s’éclairer que lorsque je compris que j’avais quelque chose à faire dans le domaine de la spiritualité et du développement personnel. En effet, Je m’étais entre temps formée en Reiki et ces difficultés m’avaient forcées à travailler sur moi en développement personnel. J’ai commencé les partages sur ma chaine et j’ai constaté que cela semblait être utile à beaucoup.

Au fur et à mesure du travail que j’opérais sur moi, les blocages commencèrent enfin à s’étomper: j’ai réussi à trouver un centre de formation en france et surtout un financement pôle emploi pour ma formation de coach, un secteur dans lequel j’ai trouvé du travail. Bien sûr les choses n’ont pas été simples tout de suite et elles ne sont pas à 100% roses aujourd’hui encore mais il est clair que sans toutes ces difficultés, je n’aurai pas pris conscience du fait que j’étais là avant tout pour faire du bien au gens, que j’avais beaucoup de choses à partager en spirtualité et développement personnel et de manière générale dans le secteur du bien-être. Rejoindre le secteur de la remise en forme m’avait ré-alignée avec l’enfant intérieur qui avait une nature de danseur mais je n’étais pas faites que pour cela et si les portes n’avaient pas continué à rester fermées, je n’aurai pas compris que j’avais une autre part de moi-même qui était faites pour s’exprimer dans le domaine de la spiritualité, du développement personnele et de la bienveillance. Ce n’est que lorsque j’ai compris qui j’étais que la vie m’a permis de réavancer

Cette période très longue et difficile personnellement et financièrement m’a appris à changer mes croyances, à laisser mon ego et les jugements de côté, à relativiser les choses, à devenir résolument positive ce qui m’a aussi amenée à couper les ponts avec d’anciens amis pour attirer pleins de belles personnes lumineuses. Cerise sur le gâteau, mon intuition s’est décuplée car je suis plus alignée avec qui je suis et j’attire moins de personnes pour me mettre des bâtons dans les roues parce que l’univers nous aide pleinement lorsque nous sommes sur notre chemin divin, un chemin fait pour nous épanouir mais qui est aussi fait pour que nous oeuvrions pour le bien de tous

Je tenais à vous partager mon expérience pour que vous gardiez la foi si vous traversez également cette période qui n’a pour but que de nous éveiller à qui nous sommes et nus aider à relativiser l’importance de l’extérieur et de la matérialité dans notre vie. Rien n’arrive par hasard, tout est là pour nous faire comprendre des choses. Avec la période actuelle, beaucoup sont en train de la traverser mais la lumère est réellement au bout du chemin

Comment sortir de cette nuit noire de l’âme?

Comme vous l’avez compris au travers de mon exemple il est nécessaire de :

  • travailler sur vous-même pour retrouver le chemin de qui vous êtes vraiment, ce qui vous aidera à emprunter le chemin qui est réellement fait pour vous. A partir de là, les portes se réouvriront comme par magie
  • gardez la foi dans le fait que tout est juste et que la lumière arrive
  • ne pas hésiter à consulter un praticien en énergétique, développement personnel ou autre car on a parfois besoin d’éliminer des choses transmises par la mémoire cellulaire, des liens karmiques à couper...etc
  • ne pas avoir peur de regarder à l’intérieur et de pleurer car ce travail sur soi entraine des remises en questions, l’émergences de blessures et expériences douloureuses que vous devez laisser revenir à la surface pour les laisser partir
  • apprendre à lâcher vos croyances, l’importance que vous donnez à la matérialité et ne pas avoir peur de couper avec ce qui ne vous ressemble plus
  • apprendre à s’aimer et s’écouter en prenant bien conscience que vous êtes une personne qui fait son mieux avec ce qu’elle a: ne culpabilisez pas si une expérience est mauvaise: ce n’est pas une erreur mais une expérience qui est là pour vous aider à faire mieux la prochaine fois. Comprenez également que la compétition, l’acharnement et le fait de souffrir ne représentent pas la vie, ce sont simplement des choses qu’on a essayé de nous faire croire comme étant normales et qui ne le sont pas
  • Pratiquez la gratitude: même si les choses sont très difficiles, vous avez certainement beaucoup de choses dans votre vie: un toit? une famille? A manger? faites la liste de tout ce que vous avez et que vous ne voyez même plus et dites merci car ceci vous aidera à rester positif et augmenter votre fréquence vibratoire et la gratitude attirera la gratitude: si vous êtes heureux d’avoir, vous aurez encore, c’est un cercle vertueux qui vous permettra d’avancer. Vous en doutez? Prenons l’exemple de quelqu’un qui cherche du travail: si la personne s’enterre dans sa situation et la déprime on ne risque pas d’avoir envie de l’embaucher car elle dégage de la négativité. Au contraire, si l’on reste dynamique, positif et souriant malgrés cette situation, il y a fort à parier que l’embauche sera réalisée

Vous l’aurez compris, le travail sur soi est donc la clef: n’hésitez pas à naviguer sur mon blog pour vous y aider, vous y retrouverez de nombreuses clefs!

Cet article vous a plu? 

N’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et développement personnel, Professeur de yoga, énergéticienne, Hypnothérapeute, auteur

Envie de développer votre intuition? N’hésitez pas à  jeter un oeil à mon livre « ouvrir les portes de votre intution »

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén